Home Essais 15 Jeux les plus décevants de la génération précédente

15 Jeux les plus décevants de la génération précédente

0
15 Jeux les plus décevants de la génération précédente

Big Hype signifie souvent beaucoup de déception. Ces développeurs apprendront-ils de leurs erreurs? Nous rappelons les jeux de la génération actuelle qui nous ont beaucoup manqué. L’ère de PS4 et Xbox One a apporté beaucoup de jeux sensationnels que nous nous souviendrons depuis longtemps. Ils valaient la peine de payer le prix du jour de lancement et de les garder dans sa collection pour toujours. Toutefois, en plus des hits indiscutables, les jeux qui n’ont pas seulement rencontré les attentes des joueurs, mais également parfois empêchées de certaines normes. Il y avait des raisons différentes pour lesquelles certains jeux de cette génération ont échoué. Du fudge habituel et de nombreuses erreurs techniques, à travers des jeux qui n’ont pas cliqué avec le marché, le désir de faire de l’argent rapide ou des plans à long terme pour « lait » joueurs, aux problèmes internes des studios et au manque de cohérents vision de ce qu’un jeu donné devrait éventuellement devenir. Quelle que soit l’échelle de l’échec, chacune est également une leçon précieuse pour l’avenir et il vaut la peine de tirer les bonnes conclusions. Les développeurs et les éditeurs ont une abondance de conseils sur les erreurs de ne pas faire à l’avenir et comment rendre la prochaine génération se révéler mieux, pour apporter des œuvres uniques. En attendant les premiers hits suivants, rappelons-nous ce qui nous a particulièrement déçu ces dernières années. Je ne pense pas que nous allons manquer ces titres. Truc Développeur: Sony Interactive Entertainment Date de sortie: 15 novembre 2013 Plateforme: PlayStation 4 Métacritique moyenne: 54/100 (Utilisateurs: 6.4 / 10) Knack a eu la chance (ou plutôt malchanceux) de traverser le chemin de la génération PS4 comme l’un des titres de lancement de la nouvelle console de retour en 2013. Le studio interne de Sony a créé un autre plateforme amusant dans un cadre de dessin animé, dans lequel les joueurs contrôlaient une lutte Golem. gobelins et sauter partout où il pouvait. Le jeu a également soutenu toutes sortes de fonctionnalités sociales telles que le partage des clips de gameplay, qui était la publicité de Sony de PlayStation 4. La créature « Pixar-like » avait probablement l’intention de devenir le nouvel accident ou le nouveau cliquet – vous savez, une mascotte d’entreprise du prochain PS . Cependant, la réalité s’est avérée triste. Où Knack a-t-il mal tourné? Dans le fourré des titres de lancement et les critiques de l’engrenage qui sont apparus juste après le lancement de la console, c’était Knack qui a collecté les pires critiques. Les graphismes 3D colorés étaient censés être la référence des capacités du PS4, mais les visuels se sont révélés être « décents ». En fait, c’était peut-être le point le plus brillant de tout le match, car de nombreux critiques ont concentré leurs critiques sur le mauvais jeu, les conceptions de niveau, l’ennui général et la répétitivité omniprésente. Nous nous attendions à ce qu’un jeu de lancement soit un vrai régal, un Solid System Seller, et nous n’avons reçu qu’un jeu pour tuer notre temps jusqu’à ce que de très bonnes productions soient apparues. Sony aurait été surpris par la réception médiocre de Knack et a expliqué que le match était principalement destiné à montrer des joueurs «décontractés» qu’ils trouveront également quelque chose pour eux-mêmes sur le PS4. Néanmoins, la suite publiée quatre ans plus tard s’est avérée être aussi médiocre que l’original. Plus sur Knack Killzone: Fall d’ombre Développeur: Guérilla Games / Sony Interactive Entertainment Date de sortie: 15 novembre 2013 Plateforme: PlayStation 4 Métacritique moyenne: 73/100 (Utilisateurs: 6.8 / 10) Killzone à PlayStation est un peu comme Halo à Xbox – au moins c’est ce qu’il était censé être. Le tireur de Guérilla Jeux n’a jamais réussi à obtenir un statut similaire, mais le nouveau Killzone pour le lancement PS4 était un geste stratégique. À l’échelle de l’ombre, la marque associée à la console et l’univers bien connu est revenue et tout cela a été une bonne occasion de montrer les capacités visuelles du PS4 dans un tireur FPP dynamique. Cette fois-t-il de manière beaucoup moins controversée que la «célèbre» remorque de Killzone 2 sur PS3. Où Killzone: l’ombre tombe-t-elle mal? Le nouveau Killzone n’aurait peut-être pas échoué au début, car de nombreuses critiques ont loué ce jeu. En fait, le jeu semblait bien en raison de ses très bons visuels (quant à ces temps) et de son manque général de concurrence. À son noyau, cependant, l’abattement de l’ombre s’est avéré être un jeu ordinaire qui n’impressionnait aucune innovation révolutionnaire. L’intrigue de la campagne était ennuyeuse et terne, et la mécanique de combat n’était pas très satisfaisante, principalement en raison du pauvre ennemi AI. Néanmoins, Killzone a offert de bons multijoueurs et visuels, qui sont ensuite ravis – aujourd’hui les capacités de PS4 sont déjà utilisées de manière beaucoup plus efficace. Cependant, cela ne suffisait pas à être rappelé par les joueurs. Sony a oublié de Killzone (sauf pour une expansion) et l’équipe de Guérilla Games a été affectée à une toute nouvelle marque – Horizon Zero Dawn. Et il s’est probablement passé pour le mieux. Entre ces deux matchs, il est horizon qui sera rappelé comme l’un des meilleurs jeux de cette génération. En savoir plus sur Killzone: Fall d’ombre Battlefield: Hardline Producteur: Jeux viscéraux / Arts électroniques Date de sortie: 17 mars 2015 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 73/100 (Utilisateurs: 5.2 / 10) Battlefield Hardline a tenté de provoquer une guerre à grande échelle dans une réalité où il n’y a que de brèves incidents avec des armes à feu. De grandes batailles d’infanterie et de véhicules blindés ont été transférées à la réalité des policiers et des voleurs. Bien sûr, il y avait les mêmes armes à feu, accessoires, fusillades, mais ce n’était pas la même chose. De plus, la campagne a été conçue pour ressembler à une série télévisée avec la division dans des épisodes et les sections « précédemment » au début de chacune d’elles. La nouvelle approche du champ de bataille était audacieuse, fraîche et atmosphérique. Pourquoi est-il sorti dans le lavage? Où est-ce que Battlefield Hardline a mal tourné? Hardline s’est avéré être une expérience échouée. Sa plus grande douleur était l’écart entre les mondes policiers et militaires, qu’aucun mécanique de gameplay n’a pu réduire. Nous allions nous faufiler sur nos ennemis et les crier, « Arrêtez-vous, la police! », Tandis que les voyous étaient mieux armés que le PIB de la plupart des pays européens permettraient à leurs forces militaires. Nos officiers sont confrontés à une armée équipée de RPGS, de missiles anti-aériens Stinger et de véhicules blindés. La campagne de l’histoire, à son tour, au lieu des émotions correspondant à celles évoquées par la chaleur du film, a plutôt présenté le niveau d’une série de flics Mediocre. Dans ce jeu, Absurd a été suivi d’un autre absurde et seulement beaucoup de bonnes volonté et de transformer les yeux sur cela autorisés à voir une bonne colonne vertébrale multijoueur de Battle Battlefield. En tant que rebond temporaire, c’était même intéressant, mais seuls les plus grands fans sont restés avec le jeu plus longtemps. Les arts électroniques n’ont même jamais mentionné quoi que ce soit sur une suite, je suppose que les chiffres ont dit tout. Il est dommage qu’ils ne paraissaient pas sur un gameplay un peu plus intime et plus sombre similaire à celui présenté par Swat 4. Avec l’ambiance de la police, il aurait été un bien meilleur choix. En savoir plus sur Battlefield Hardline Tony Hawk’s Pro Skater 5 Développeur: Robomodo / Activision Blizzard Date de sortie: 29 septembre 2015 Plateformes: PlayStation 4, Xbox One Métacritique Moyenne: 32/100 (Utilisateurs: 1,5 / 10) La cinquième versement de la série Pro Skater de Tony Hawk était censée être un retour aux racines de la célèbre marque, a commencé dans les années 90. Les développeurs ont parié sur une forme d’arcade, un gameplay spectaculaire, plein de combos, permettant de divers astuces. Cela comprenait des cartes modélisées sur des emplacements des versements précédents, un créateur de parc, créant son propre patineur et le mode multijoueur. Cependant, l’alarme s’est déroulée lorsque nous avons appris que le jeu était créé par Robomodo Studio. Il était également responsable du pire versement de la série, Tony Hawk: Ride. Malheureusement, les prédictions se sont révélées correctes. Où est-ce que Tony Hawk a mal tourné? Les évaluations métacritiques des examinateurs 32/100 et des utilisateurs ‘1.5 / 10 disent tout. C’est juste un jeu très boiteux qui n’a rien à voir avec ses prédécesseurs célèbres. Tout d’abord, la cinquième partie a été libérée dans une terrible état technique. Les vidéos de compilation des bugs ont été infinies et n’indiquées pas de petits problèmes, mais des bugs ennuyeux qui ont emporté toute la joie de jouer. Cette partie de la série a présenté des visuels médiocres et la physique du patinage n’était ni arcade ni réaliste. Cela semblait plus que le résultat de la lutte des créateurs avec le moteur pour donner un deuxième meilleur de toutes les astuces. Heureusement, le dégoût laissé par la partie cinq a été compensé par le remake des deux premières pièces poussées sous la forme du patineur Pro 1 + 2 de Tony Hawk. VISION VICARIOUS – Le studio connu pour créer le remake of Crash Bandicoot – a enfin fait un jeu de skateboard décent. Plus sur le patineur Pro Tony Hawk 5 Guerrier-né Développeur: logiciel de boîte de vitesses / jeux 2K Date de sortie: 3 mai 2016 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 68/100 (Utilisateurs: 6.8 / 10) Les auteurs de la grande série telle que Brothers in Bras et Borderlands – Logiciel de boîte de vitesses – allé un peu au-delà de la marque avec l’atmosphère et créé un jeu de bande dessinée et colorée – Battleborn. Ce jeu est un hybride de Genres FPS et MOBA et a été l’un des premiers soi-disant tireurs de héros (bien que quelques choses la distinguaient, par exemple, sur le dessus), c’est-à-dire des tireurs avec des classes de caractères assez clairement définies, chacune avec un ensemble de fonctionnalités uniques. Eh bien, la fondation semblait solide, les idées étaient bonnes, malheureusement, tout échoua. Pourquoi? Où s’est trompé de Battleborn? Battleborn avait la même chance que Titanfall 2 – il a été libéré en même temps qu’un jeu similaire mais meilleur représentant le même genre. Nous parlons, bien sûr, sur l’Overwatch de Blizzard, qui était plus raffinée et avait une vaste campagne de marketing. Battleborn a offert beaucoup de modes, mais en conséquence, rien n’a été affiné ici. Le jeu a décollé avec un code de réseau faible et un faible marketing, ce qui a entraîné une perte rapide de joueurs. Les joueurs n’ont pas non plus l’impression que les développeurs ont tenté de sauvegarder ce jeu. Malgré les expansions et les mises à jour, et même la transition vers un modèle de libre-point libre, les développeurs ont décidé de finir un peu plus d’un an après sa première. Les serveurs seront enfin fermés en janvier 2021. Battleborn n’était pas un mauvais jeu – il manquait simplement de la « magie » qui attirerait les joueurs. Plus sur Battleborn Corps de parapluie Développeur: CAPCOM Date de sortie: 21 juin 2016 Platformes: PlayStation 4, PC Windows Métacritique moyenne: 38/100 (Utilisateurs: 2.5 / 10) Counter grève dans l’univers résident maléfique! Si un univers est populaire, les fans accepteront quoi que ce soit lui-même. C’est l’hypothèse faite par les développeurs de Corps de parapluie – une spin-off à la célèbre série d’horreurs. Au lieu d’une histoire située dans le monde des zombies meurtriers, nous avons eu un tireur en ligne – dans le monde des zombies meurtriers bien sûr. Les cadavres vivants contrôlés par l’IA n’étaient que dans la toile de fond des affrontements dynamiques des équipes de mercenaires. Néanmoins, le jeu a également un mode à un seul joueur. Malheureusement, comme le résident précédent – Resident Evil: Operation Raccoon City – Celui-ci n’a pas cliqué avec les joueurs et les examinateurs. Où est-ce que Uplrella Corps a mal tourné? « Un coup au cœur des fans du mal résident », « honte de la série » – ces mots, entre autres, étaient souvent présents dans les critiques du Corps parapluie. Le jeu s’est avéré être tout au sujet de l’argent – une production qui, à part l’univers bien connu, n’a rien offert de pensée ni raffinée. Même la question de la mécanique des mouvements de caractère a été critiquée, sans parler des mauvais sentiments de tir ou de la présence complètement mal pensée de bots zombies. Les animations et la caméra étaient défectueuses. Le multijoueur était chaotique et désordonné, et la campagne à un joueur consistait que de tirer des zombies idiottes stupides sans une seule pensée. Le Corps parapluie était un mauvais patchwork de mauvaises idées et des mécaniciens de gameplay mal exécutés. Étrange qu’après une telle flop Capcom a réussi à restaurer la série à son ancienne gloire, libérant une grande partie sept et un remake sensationnel de RE2. Parfois, il vaut mieux sauter les spin-offs. En savoir plus sur le corps de parapluie Mafia III Développeur: Jeux Hangar 13 / 2K Date de sortie: 7 octobre 2016 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 62/100 (Utilisateurs: 3.8 / 10) Malgré le fait que seuls deux jeux de mafia ont été libérés au cours de plusieurs années, la série a connu une reconnaissance considérable des joueurs. La nouvelle de la création de la troisième partie a donc donné lieu à des espoirs élevés, mais également des inquiétudes. Parce que le jeu devait être développé par un atelier entièrement neuf – Hangar 13 des États-Unis. Des changements drastiques étaient déjà visibles après la première annonce. La mobil ambiance des films de Godfather ou Goodfellas a été remplacée par la réalité des gangs du sud des États-Unis et le personnage principal était un ancien combattant de la guerre noire portant une veste surplus militaire fatiguée. Par rapport aux gars des imperméables et des costumes avec Tommy Guns dans leurs mains, cela a fait une énorme différence. Où la mafia a-t-elle mal tournée? Le changement de l’histoire se définit ne serait pas si mauvais si – comme c’était le cas dans la mafia d’origine – l’ensemble a gardé la cohérence d’une histoire de film. Cependant, la mafia 3 s’est avérée être un clone sous-développé de GTA. Au lieu de se concentrer sur l’intrigue principale, le jeu a copié les pires idées pour allonger artificiellement saille. C’est vrai, j’écris sur des missions ennuyeuses et répétitives et des activités latérales. Le monde ouvert du jeu s’est avéré être le clou du cercueil du jeu – laid (même sur des ordinateurs puissants), sans une variété de tâches supplémentaires, avec un mauvais niveau de réalisme (pour lequel le jeu original était si célèbre). La mafia 3 n’était pas mauvaise en termes de tracé, mais les créateurs ont complètement échoué dans leur tentative de faire une partie avec un bon jeu de sandbox. Ceci en combinaison avec de nombreux bugs techniques a créé un flop décevant qui correspondait à la GTA uniquement dans un aspect – la mafia 3 a également une excellente bande-son. Mais cela ne suffit pas pour répéter le succès du prédécesseur emblématique. Plus sur la mafia III Laïcs Développeur: Boss Clé Productions / Nexon Inc. Date de sortie: 8 août 2017 Platformes: PlayStation 4, PC Windows Métacritique moyenne: 76/100 (Utilisateurs: 6.5 / 10) Lorsqu’un tireur en ligne est créé par un vétéran de genre – la seule et unique Cliff Bleszinski qui a travaillé sur un tournoi irréel et des engins de guerre – les investisseurs se frottent les mains en prévision de grands bénéfices. Le cadre de science-fiction associé à un modèle dynamique et basé sur les compétences ainsi que des idées intéressantes pour accélérer le gameplay se traduisent par des révisions généralement assez bonnes dans les médias de jeu. Bleszinski a de nouveau prouvé que, lorsqu’il s’agit de conception de gameplay ou de niveau, il sait ce qu’il fait, et il est toujours en forme. Mais en 2017, c’était beaucoup trop peu. Où est-ce que les breakers ont mal tourné? Un mois après la première, le nombre de personnes qui jouent des titres de la loi ont été exprimés en centaines, et non des milliers – tout cela a toujours fourni que le week-end était juste derrière le coin. Après moins d’un an, il y avait moins de personnes qui jouaient au jeu que dans une classe moyenne à l’école. Malgré les bonnes critiques, personne ne voulait jouer à la loi. Pourquoi? Les créateurs ont probablement échoué le plus en termes de recherche sur le marché et du marketing lui-même. Premièrement, il y avait les paroles audacieuses de Bleszinski, qui se moquaient publiquement des matchs conçus par la concurrence et leurs prix, compte tenu des laïcs comme un projet qui conquérira définitivement le marché. En dépit d’être coupé d’une surveillance quelque peu similaire, tout le monde a comparé ce jeu à la production de Blizzard, qui a déjà écrasé d’autres prétendants essayant de saisir même un morceau du marché du héros. Et avec une sur-surveillance colorée, qui avait des personnages expressifs, mémorables, des cris-bars ressemblaient à un jeu de SF générique sans se tenir debout. En outre, l’accent mis sur les compétences signifiait une entrée difficile, qui n’était pas très débutante et conviviale. Tout cela a été épicé avec un support irrégulier et l’exclusion de la Xbox, qui résulte principalement de Hissy Fit de Bleszinski. Au lieu de chercher des moyens d’attirer de nouveaux joueurs, les créateurs du début semblaient s’alimenter délibérément de la plupart d’entre eux, créant l’illusion de l’élitisme de ce titre. Dans ce genre, c’est une route de nulle part. Il était trop tard pour toute tentative de sauvegarde de ce navire naufrage. Même se basculer sur le modèle de free-jeu n’a pas d’aidation de la loi. Personne ne voulait jouer gratuitement. En savoir plus sur la loi Agents de mayhem Développeur: Volition Inc. Editeur: Deep Silver Date de sortie: 15 août 2017 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Moyenne moyenne: 68/100 (Utilisateurs: 5.4 / 10) Si le genre de tir à héros en ligne est déjà surpeuplé, un tireur de héros à un seul joueur avec une campagne d’histoire est une bonne solution? C’était l’idée exacte qui est venue à l’esprit des créateurs de la série Saints Row Series, qui crée donc une nouvelle adresse IP – Agents de Mayhem. Les agents titulaires ont combattu les supervillains dans un monde ouvert modélisé après Séoul. Des capacités particulières et une commutation en douceur entre les personnages de l’équipe et, surtout, les références à Saints Row étaient censées être les forces de cette production. Cependant, il s’est avéré être médiocre. Où les agents de Mayhem ont-ils mal tourné? Comme beaucoup d’autres spin-offs, les agents de Mayhem ne pouvaient pas correspondre à Saints Row de quelque manière que ce soit, se révélant être une autre production ennuyeuse et médiocre située dans un monde ouvert important et peu mémorable. Cette position déçue de ses mécaniciens de jeu dominés par des activités monotones, il fallait compléter afin de gagner des points et des ressources d’expérience. Lorsqu’un jeu avec une parcelle commence à forcer les joueurs à broyer inutilement, c’est un signe que les créateurs n’avaient pas les idées ou les ressources nécessaires pour remplir leur travail avec un contenu intéressant. De nombreux insectes techniques ont fait pire toute l’expérience que toute l’expérience se traduit par des résultats de vente médiocres. Plus sur les agents du mayhem Star Wars: Kotor Nous sommes conscients de l’énorme quantité de travail que les développeurs de Battlefront II mettent en réparation de leur jeu, et c’est maintenant une bonne production riche en teneur en qualité avec les principaux défauts de la période de lancement supprimée. Cependant, il convient de rappeler quelle était la condition dans laquelle Star Wars: Battlefront II a fait ses débuts et quelles pratiques les développeurs souhaitaient mettre en œuvre dans leur jeu. L’axe de l’éditeur sur les tireurs en ligne avec le logo Star Wars a également contribué au manque de plus de jeux comme Jedi: Ordre déchu ou Star Wars: escadrons. Développeur: EA DICE / Illusions numériques CE / Studios Motive Date de sortie: 17 juillet 2017 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 78/100 (Utilisateurs: 1,5 / 10) Un autre champ de bataille dans l’univers Star Wars était censé résoudre les défauts du prédécesseur libéré deux ans plus tôt. L’idée était d’offrir davantage de contenu, en particulier une campagne à un joueur, et d’abandonner le modèle de passer de la saison afin de ne pas diviser la communauté à ceux qui ont des expansions et ceux qui ne le font pas. Et en général, les développeurs ont gardé leurs mots. « D’un certain point de vue. » C’est simplement dommage qu’en améliorant une chose, Ea a trouvé un moyen idéal pour corriger le trou financier après le manque de DLC payant. Le lancement de Star Wars: Battlefront II a causé une plus grande perturbation dans la force dans le monde du divertissement virtuel que la destruction d’Alderaan. Où Star Wars: Battlefront II va-t-il mal? Par où je commence…? Le post le plus « négatif » Reddit de l’un des Devs sur le fait que la mouture laborieuse dans le jeu (comme alternative à la microtransaction) est un « acte de miséricorde » pour éveiller un sentiment de fierté dans les joueurs et les encourager à atteindre leur objectif? Boosters avec des cartes qui ont permis de mettre à niveau les capacités de caractères aléatoires comme une couverture de mécanique pay-à-gagnant? La tempête qui a éclaté non seulement en ligne, mais également dans les parlements de nombreux pays après l’EA a été accusé de promouvoir le jeu chez les enfants? Quelles que soient les changements ultérieurs et l’état actuel du jeu, Battlefront II restera probablement toujours synonyme de la cupidité sans bornes des sociétés et toutes les mauvaises pratiques des éditeurs qui sont apparus au cours de la huitième génération de consoles. Cela n’était plus sur la réparation de bugs dans le jeu. Les créateurs ont dû repenser leur travail afin d’éliminer les mécanismes introduits délibérément introduits contre les joueurs, ce qui constitue une échelle complètement différente. Il est dommage qu’une nouvelle marque bien connue comme Star Wars était impliquée dans cela. En savoir plus sur les galaxies de Star Wars Bonjour voisin Développeur: Eérie Guest / Dynamic Pixels / TinyBuild Jeux Date de sortie: 8 décembre 2017 Plateformes: Xbox One, PC Windows, Switch Nintendo, Android, iOS Métacritique moyenne: 38/100 (Utilisateurs: 4.7 / 10) Plus une marque ou le studio travaillant sur elle et le marketing plus expressif, les jeux de mauvais jeux décevants sont des jeux de monnaie, cependant, ne peuvent pas compter sur certains traitements préférentiels, car les créateurs de Bonjour voisin ont découvert la dure. Ceci est un jeu furtif assez inhabituel, dans lequel les joueurs assument le rôle d’un résident de banlieue ordinaire harcelant son voisin. Son principal atout était censé être des algorithmes d’intelligence artificielle qui se souviennent de ses actions et de leur réagir de manière appropriée. Le jeu s’est également démarqué pour son cadre apparemment ordinaire, mais assez original, comparé à d’autres jeux avec sa maison stéréotypée, avec toute une gamme d’articles quotidiens à utiliser. Cependant, le résultat était inférieur à la moyenne. Où est-ce que bonjour voisin a mal tourné? En fait, tout sauf le style graphique. Les développeurs avaient des idées intéressantes pour le jeu, mais absolument aucune compétence pour les mettre en œuvre correctement. En conséquence, bonjour voisin s’est avéré être un désordre frustrant avec des bugs couvrant des piles de bugs. L’intelligence artificielle s’est comportée de manière idiotiquement, l’échec dans la réalisation des missions n’avait aucune conséquence et les énigmes pourraient être résolues, probablement, uniquement par les créateurs. L’intrigue était également l’une de ces « étranges », et tout cela traduit dans l’un des jeux les plus classés de cette génération. Néanmoins, les développeurs ont obtenu un tel vent dans leurs voiles qu’en juillet de cette année, ils ont annoncé une suite et publié sa version alpha. Peut-être qu’ils seront finalement en mesure de créer une partie pour remplir les promesses des annonces originales? Plus sur bonjour voisin Engrenage métallique survivant Développeur: Konami Date de sortie: 22 juin 2018 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 54/100 (Utilisateurs: 1.3/10) Dans cette compilation, nous avons déjà eu un jeu qui est une spin-off d’une série bien connue et tourne autour du gameplay en ligne. Comme vous pouvez le constater, de telles expériences ne se terminent généralement pas bien, car les développeurs de Konami devaient prendre leur médicament d’un échec similaire – survivant de l’engin de métal. C’est un jeu situé dans l’univers des engrenages métalliques, sauf que le serpent solide emblématique a été remplacé par une équipe coopérative avec plusieurs mécaniciens de survie. Donc, c’était censé être à la mode et à la hanche, mais la vérité est que la marque plus emblématique, moins elle devrait être gâchée. Et les créateurs ont gâché. Temps fort. Où est-ce que le train de métal survivait mal? Compte tenu du fait que le jeu était en grande partie basé sur les actifs visuels de Métal Gear Solid V: Douleur fantôme, tout ressemblait à un MOD créé par un amateur avec certaines compétences de codage moyens. Le gameplay était ennuyeux, mécanique inachevé, grind fastidieux, mais tout pourrait être fait en un instant à l’aide d’une carte de crédit réelle et de microtransactions. Cette production était simplement une tentative d’utiliser la popularité du genre de survie, juste pour obtenir quelques pennies rapidement. L’univers Metal Gear aurait été tellement mieux possible si ce jeu n’avait pas existé du tout. Plus sur les engins métalliques survivant Répression 3 Développeur: Jeux de réactif / Sumo Digital / Xbox Game Studios / Microsoft Studios Date de sortie: 26 février 2006 Plateformes: Windows PC, Xbox One Métacritique moyenne: 54/100 (Utilisateurs: 2.8 / 10) Dans l’ancien temps, Crackdown était un joli bon jeu. Vous avez peut-être été très satisfait de l’annonce du troisième versement – retour en 2014! Cependant, les années suivantes ont été adoptées et tout ce que nous avons eu était de pauvres informations sur le jeu ou des retards supplémentaires de la date de sortie. Crackdown 3 a finalement été libéré au début d’une génération de console, mais à sa fin en 2019. Le gameplay était similaire à ce que nous savions de ses prédécesseurs, c’est-à-dire qu’il s’agissait principalement de ravages dans une métropole futuriste, tout de la perspective de la troisième personne avec l’ajout du mode compétitif en ligne. Où s’est-elle mal tournée? La série de malheurs a commencé avec les retards constants de la date de sortie – et, tout comme un rappel, il s’agit d’un jeu conçu probablement même à peu près à 2014. En conséquence, nous avons eu un jeu qui a pris des joueurs à la vieille époque de la précédente La génération, où le fait même d’un monde ouvert à l’intérieur d’une partie était la clé tout en le remplissant de contenu intéressant – pas tellement. Le gameplay était fastidieux et ennuyeux – il consistait principalement à compléter des missions similaires, encore et encore une fois Crackdown 3, ressemblant à un jeu Xbox 360 que quelqu’un a oublié de libérer à l’heure – et la recherche archéologique n’a vu que la lumière de la journée sur Xbox. Beaucoup trop tard. Plus sur la répression 3 Tom Clancy’s Ghost Recon: Point d’arrêt Développeur: Ubisoft Date de sortie: 4 avril 2019 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 58/100 (Utilisateurs: 2.5 / 10) L’annonce de Ubisoft d’un nouveau jeu de ReCon de Ghost était une grosse surprise car les préoccupations précédentes n’avaient pas le temps de vieillir du tout, comme il était constamment soutenu et avait un grand groupe de fans. Les joueurs s’attendaient plutôt à une nouvelle cellule splinter, à regarder des chiens ou du prince de la Perse, puis soudainement l’équipe fantôtière frappée de nulle part. Le jeu a présenté une nouvelle région immense, une nouvelle campagne d’histoire, des modes de compétition en ligne et la possibilité de jouer dans la coopérative, ainsi que des améliorations mineures. La première vue s’est avérée être une surprise désagréable pour Ubisoft, qui, par conséquent, a reporté les premières de toutes ses productions ultérieures, annonçant les changements majeurs. Presque tout était cassé en point d’arrêt! Où est-ce que le fantôme de Tom Clancy a-t-il choisi le fantôme de Tom Clancy? Dans de telles situations, on dit généralement: «C’est mieux et plus rapide de dire ce qui a fonctionné au lieu de ce qui n’a pas», mais je ne pense pas que je trouve des qualités positives dans ce jeu. Il est vite devenu évident pourquoi la première d’une suite d’une séquelle à un grand jeu (et toujours populaire) s’est produite si vite. La marque Ghost Recon n’était qu’une façade pour un brancard ainsi de tir composé de saisons, des centaines de poubelles cosmétiques pour collecter et acheter, et jusqu’à trois magasins dans le jeu. Les joueurs devaient être encouragés à continuer à jouer par les éléments de tireur de pilleur de manière négligemment copié des autres titres, ce qui ne peut pas fonctionner avec ce type de jeux quelque part en arrière-plan, il y avait une histoire boiteuse avec des dialogues mal écrites, qui n’était pas sauvé même par le Acteur décrivant le punisseur de la série Netflix. Le jeu présente également des tonnes de problèmes techniques, assez évidentes dans une suite créée dans une hâte de cette hâte. Point d’arrêt était Battlefront II de Ubisoft, mais je ne pense pas que ce jeu puisse être corrigé. La seule bonne chose ici est que cet échec devrait avoir un impact positif sur les prochains jeux d’Ubisoft. Nous découvrirons bientôt si c’est vraiment arrivé. En savoir plus sur le fantôme de Tom Clancy: Point d’arrêt Hymne Développeur: Bioware / Arts électroniques Date de sortie: 26 février 2006 Platformes: PlayStation 4, Xbox One, PC Windows Métacritique moyenne: 59/100 (Utilisateurs: 4.0 / 10) BioWare et une superproduction installée dans l’espace! Est-ce la recette d’un autre effet de masse? L’hymne était censé être un peu de RPG, avec un soupçon de mécanique de tir à pilleurs, une partie solide de la campagne de l’histoire, une cuillère optionnelle du mode coopératif et une poignée d’activités de finGame. Aussi les mécaniciens liés à voler dans les costumes spéciaux – Javelins – semblaient assez intéressants. La communauté des joueurs était un peu sceptique quant à la nouvelle d’un autre tireur de pilleurs construit sur un modèle semblable à un destin, mais les magnifiques visuels présentés dans la remorque, un énorme budget et la marque Bioware a suscité une curiosité justifiée. Cependant, les résultats ont dépassé les attentes de chacun. Où l’hymne a-t-il mal tourné? Peu de temps après la première, j’ai écrit sous mon dithème Review que, si après six ans de production, nous obtenons le jeu comme celui-ci, alors cette fois n’a pas été utilisé pour finaliser les détails – à un moment donné, quelque chose devait aller très mal et les développeurs avaient se battre pour faire apparaître le jeu. Peu de temps après, le journaliste Jason Schreier a révélé quelques détails sur le processus difficile de créer un hymne. Un projet qui a été mal géré dès le début sans concept et vision clairement défini qui pourraient être poursuivis pour toutes ces années. L’hymne s’est avéré être un jeu qui s’est déroulé en un peu plus d’un an, dans lequel même le titre était quelque peu aléatoire. Les éléments de tir à pilleurs ont été introduits à la hâte, aucun endgame n’a été préparé à l’avance et il n’y avait même pas d’articles que l’on pourrait acquérir par microtransactions. Des problèmes énormes et des retards ont été causés par le moteur des engelures, avec lesquels l’équipe de Bioware a dû travailler. Les joueurs ont généralement une partie du jeu avec une étiquette de prix d’un produit à part entière et bien développé. Mais, comme il était possible de sauver Battlefront II, il est peu probable que l’hymne soit sauvé, malgré les rapports du studio travaillant sur Anthem 2.0. Il s’agit d’une illustration de la production médiocre, ce qui est un avertissement non tellement pour le public, mais plutôt pour tous les développeurs de jeux – un exemple évident de la façon de ne pas les faire. Plus sur l’hymne

Lire aussi  7 nouveaux RPG qui valent la peine